AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionRomeGardeRegistresLe Droit CanonLe Dogme

Partagez | 
 

 Saint Latuin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richelieu1
Cardinal Archevêque d'Aix-en-Provence
avatar

Lieu RP : Brignoles

Feuille de personnage
Nom et prénom: Ludovi de Sabran
Paroisse: Brignoles

MessageSujet: Saint Latuin   Jeu 31 Mar 2011 - 21:48

Citation :

Les Saints Anciens - Saint Latuin


Saint patron et protecteur du duché d'Alençon




Vie de Saint Latuin

On ne connaît pas la date exacte de la naissance de Saint Latuin, mais on sait qu'il naquit dans la seconde moitié du IVème siècle dans la région du Latium au sein d'une famille nombreuse. Son père était artisan. Il rentra tôt dans les ordres et se distingua par son esprit mais surtout sa gentillesse. Homme d'une grande charité il était toujours prêt à secourir les autres et en cela il était très vertueux. Proche de Boniface Ier qui devint pape en 418, il conseilla longtemps le souverain pontife avant de se voir désigné pour une importante mission.

En ces temps troublés, encore bien des régions étaient aux mains des païens et les peuples se fourvoyaient dans des croyances impies détournant leurs âmes de la Lumière. De grands hommes étaient alors envoyés à travers le monde pour porter la parole divine et illuminer l'âme des ignorants en leur révélant la Vérité. Saint Latuin fut envoyé dans le nord de la Gaule, au dessus des régions récemment converties par Saint Martin de Tours ou Saint Julien du Mans.

Il s'installa dans la ville de Sées tout d’abord. Devant cet homme apportant de nouvelles croyances, les peuples locaux témoignèrent d'abord de l'incrédulité. Il sut néanmoins réunir quelques groupes de personnes et quelques villages de la région mais très vite l'incompréhension des locaux laissa place à la colère et la violence face à ce qu'ils ne comprenaient pas. Saint Latuin et ses disciples furent alors persécutés et se retirèrent dans la campagne. Là il fit construire un oratoire où la petite communauté vécut tranquillement et s'agrandit peu à peu.

Bientôt, on vint de toute la région et même de fort loin pour le rencontrer car la rumeur disait qu'il guérissait les malades. Sans rien demander Saint Latuin accueillait en effet les hommes, les femmes et les enfants atteints de maladies incurables et les soignaient. Souvent les personnes ainsi guéries rejoignaient sa communauté et l'agrandissait. Mais d'autres retournaient dans leurs foyers, colportant et prouvant au monde les miracles de Saint Latuin. On vit ainsi des enfants sourds revenir dans leurs familles et apprécier la musique et les bruits comme n'importe qui, des hommes, blessés aux combats et ayant perdu l'usage de leur jambes revenir en marchant tout naturellement parmi les leurs ou encore des femmes atteintes de la lèpre retrouver une peau saine et sans maladie.

La renommée de cet homme simple qui vivait reclus dans son oratoire avec sa petite communauté et qui faisait des miracles attira l'attention du gouverneur de la ville de Sées d'où il avait été violemment chassé. Sa femme, enceinte et portant leur premier enfant, était atteinte d'une maladie de la peau rare et qui la condamnait, tout comme l'héritier du gouverneur qu'elle portait en elle. Il la mena auprès de Saint Latuin et implora l'homme de guérir sa femme et sauver son enfant. Quelques jours plus tard, la femme du gouverneur revint à Sées, complètement guérie, sans aucune marque ou séquelle de sa maladie sur la peau et avait dans ses bras le fils du gouverneur, en parfaite santé, né à l'oratoire.

On loua Saint Latuin pour ses bienfaits, le gouverneur se convertit, ainsi que sa famille et toute la ville, et en remerciement pour les dons accordés par le Très-Haut à Saint Latuin on fit bâtir une cathédrale. C'est ainsi que Saint Latuin devint le premier évêque de Sées. Il exerça de nombreuses années, étendant son influence et la religion dans les régions alentours et accomplissant toujours des miracles en soignant les malades d'Alençon, de Sées et leurs alentours et très vite, toutes les villes de l'actuel duché d'Alençon devinrent aristotéliciennes.

Saint Latuin mourut tranquillement dans son sommeil au cour d'une nuit. Il fut conduit au Paradis solaire par des anges et conserva son corps terrestre. Au matin, on retrouva seulement ses vêtements, ses sandales ainsi que sa mitre et sa crosse qui devinrent des reliques du saint, tout comme la première pierre de la cathédrale qu'il avait béni et où sa main s'était imprimée.


Citations de Saint Latuin

"Toute maladie est une confession par le corps." Dit-il au peuple de Sées pour expliquer qu'ils étaient malade à cause de leur rejet de la vraie foi.

"L'âme de votre âme, c'est la foi." Enseigna t-il à ceux qui le suivirent après qu'il fut chassé des habitants de Sées, devenus violent par peur de ce qu'ils ne comprenaient pas.

"Le monde est né de l'amour du Très-Haut, il est soutenu par l'amour des Hommes, il va vers l'amour et il entre dans l'amour." Dit-il à la femme du gouverneur de Sées avant de la soigner et de l'aider à mettre au monde son enfant.


Reliques de Saint Latuin

Les reliques de Saint Latuin sont conservées dans plusieurs églises du duché d'Alençon. Chaque année, le 20 juin, elles sont sorties et exposées à la vue des fidèles et sont réunies en la cathédrale, dédiée au saint patron du Duché, donnant lieu à une grande messe et à la plus importante fête religieuse de l'année.

La cathédrale Saint-Latuin d'Alençon accueille en sa crypte le tombeau du saint mais aussi, comme reliques, sa crosse et sa mitre. Bien que le tombeau soit vide, il est un lieu de recueillement pour tous les Alençonnais.
L'église de Verneuil conserve une fiole d'eau, bénite par Saint Latuin, dont les propriétés curatives sont exceptionnelles.
L'église de Mortagne garde en relique les sandales du saint.
L'église d'Argentan détient une pierre où se se dessine la main de Saint Latuin ainsi qu'une bure lui ayant appartenue.

Code:
[quote][img]http://img206.imageshack.us/img206/4698/badgesaintofficenc8.png[/img]
[color=#1a3768][i][size=18][b]Les Saints Anciens - Saint Latuin[/b][/i][/color][/size]


[color=black][b]Saint patron et protecteur du duché d'Alençon[/b]

[img]http://img213.imageshack.us/img213/9535/saintlatuin.jpg[/img]


[b]Vie de Saint Latuin[/b]

On ne connaît pas la date exacte de la naissance de Saint Latuin, mais on sait qu'il naquit dans la seconde moitié du IVème siècle dans la région du Latium au sein d'une famille nombreuse. Son père était artisan. Il rentra tôt dans les ordres et se distingua par son esprit mais surtout sa gentillesse. Homme d'une grande charité il était toujours prêt à secourir les autres et en cela il était très vertueux. Proche de Boniface Ier qui devint pape en 418, il conseilla longtemps le souverain pontife avant de se voir désigné pour une importante mission.

En ces temps troublés, encore bien des régions étaient aux mains des païens et les peuples se fourvoyaient dans des croyances impies détournant leurs âmes de la Lumière. De grands hommes étaient alors envoyés à travers le monde pour porter la parole divine et illuminer l'âme des ignorants en leur révélant la Vérité. Saint Latuin fut envoyé dans le nord de la Gaule, au dessus des régions récemment converties par Saint Martin de Tours ou Saint Julien du Mans.

Il s'installa dans la ville de Sées tout d’abord. Devant cet homme apportant de nouvelles croyances, les peuples locaux témoignèrent d'abord de l'incrédulité. Il sut néanmoins réunir quelques groupes de personnes et quelques villages de la région mais très vite l'incompréhension des locaux laissa place à la colère et la violence face à ce qu'ils ne comprenaient pas. Saint Latuin et ses disciples furent alors persécutés et se retirèrent dans la campagne. Là il fit construire un oratoire où la petite communauté vécut tranquillement et s'agrandit peu à peu.

Bientôt, on vint de toute la région et même de fort loin pour le rencontrer car la rumeur disait qu'il guérissait les malades. Sans rien demander Saint Latuin accueillait en effet les hommes, les femmes et les enfants atteints de maladies incurables et les soignaient. Souvent les personnes ainsi guéries rejoignaient sa communauté et l'agrandissait. Mais d'autres retournaient dans leurs foyers, colportant et prouvant au monde les miracles de Saint Latuin. On vit ainsi des enfants sourds revenir dans leurs familles et apprécier la musique et les bruits comme n'importe qui, des hommes, blessés aux combats et ayant perdu l'usage de leur jambes revenir en marchant tout naturellement parmi les leurs ou encore des femmes atteintes de la lèpre retrouver une peau saine et sans maladie.

La renommée de cet homme simple qui vivait reclus dans son oratoire avec sa petite communauté et qui faisait des miracles attira l'attention du gouverneur de la ville de Sées d'où il avait été violemment chassé. Sa femme, enceinte et portant leur premier enfant, était atteinte d'une maladie de la peau rare et qui la condamnait, tout comme l'héritier du gouverneur qu'elle portait en elle. Il la mena auprès de Saint Latuin et implora l'homme de guérir sa femme et sauver son enfant. Quelques jours plus tard, la femme du gouverneur revint à Sées, complètement guérie, sans aucune marque ou séquelle de sa maladie sur la peau et avait dans ses bras le fils du gouverneur, en parfaite santé, né à l'oratoire.

On loua Saint Latuin pour ses bienfaits, le gouverneur se convertit, ainsi que sa famille et toute la ville, et en remerciement pour les dons accordés par le Très-Haut à Saint Latuin on fit bâtir une cathédrale. C'est ainsi que Saint Latuin devint le premier évêque de Sées. Il exerça de nombreuses années, étendant son influence et la religion dans les régions alentours et accomplissant toujours des miracles en soignant les malades d'Alençon, de Sées et leurs alentours et très vite, toutes les villes de l'actuel duché d'Alençon devinrent aristotéliciennes.

Saint Latuin mourut tranquillement dans son sommeil au cour d'une nuit. Il fut conduit au Paradis solaire par des anges et conserva son corps terrestre. Au matin, on retrouva seulement ses vêtements, ses sandales ainsi que sa mitre et sa crosse qui devinrent des reliques du saint, tout comme la première pierre de la cathédrale qu'il avait béni et où sa main s'était imprimée.


[b]Citations de Saint Latuin[/b]

"Toute maladie est une confession par le corps." Dit-il au peuple de Sées pour expliquer qu'ils étaient malade à cause de leur rejet de la vraie foi.

"L'âme de votre âme, c'est la foi." Enseigna t-il à ceux qui le suivirent après qu'il fut chassé des habitants de Sées, devenus violent par peur de ce qu'ils ne comprenaient pas.

"Le monde est né de l'amour du Très-Haut, il est soutenu par l'amour des Hommes, il va vers l'amour et il entre dans l'amour." Dit-il à la femme du gouverneur de Sées avant de la soigner et de l'aider à mettre au monde son enfant.


[b]Reliques de Saint Latuin[/b]

Les reliques de Saint Latuin sont conservées dans plusieurs églises du duché d'Alençon. Chaque année, le 20 juin, elles sont sorties et exposées à la vue des fidèles et sont réunies en la cathédrale, dédiée au saint patron du Duché, donnant lieu à une grande messe et à la plus importante fête religieuse de l'année.

La cathédrale Saint-Latuin d'Alençon accueille en sa crypte le tombeau du saint mais aussi, comme reliques, sa crosse et sa mitre. Bien que le tombeau soit vide, il est un lieu de recueillement pour tous les Alençonnais.
L'église de Verneuil conserve une fiole d'eau, bénite par Saint Latuin, dont les propriétés curatives sont exceptionnelles.
L'église de Mortagne garde en relique les sandales du saint.
L'église d'Argentan détient une pierre où se se dessine la main de Saint Latuin ainsi qu'une bure lui ayant appartenue.[/color][/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Latuin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» [Régio] Saint Lô : 28 Mars
» Saint Nicolas !
» Baronnie de Saint Vallier
» Histoire de La Quête du Saint Graal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SIEGE DES ARCHEVECHES DE PROVENCE :: BIBLIOTHEQUE MYMY VON AHLEFELDT-OLDENBURG :: Le Dogme et le Droit Canon :: Le Livre des Vertus :: Livre III - Les Anges et les Saints :: Les Saints Anciens-
Sauter vers: